• Sarah Hamonoux

Guérir sa blessure d’abandon

Guérir sa blessure d’abandon, c’est prendre conscience qu’elle est présente en nous, c’est l’accepter, l’accueillir comme un enfant en manque de bras..


Parlez-lui comme à un enfant, l’enfant que vous étiez, celui qui porte toujours cette blessure que vous seul(e) avez le pouvoir de guérir.


Guérir sa blessure d’abandon, c’est prendre conscience qu’enfant, vous auriez pu mourir si vous aviez été abandonné sans la présence d’un adulte, c’est donc votre instinct de survie qui s’est manifesté en voulant vous protéger du pire scénario imaginable.


Aujourd’hui vous êtes adulte, vous ne pourriez plus en mourir.


Guérir sa blessure d’abandon, c’est prendre conscience de sa dépendance affective, l’accueillir à bras ouverts sans la juger, c’est voyager dans nos profondeurs pour sonder les besoins qui n’ont pas été sécurisés et commencer à y répondre maintenant avec tout notre amour.

C’est s’offrir ce que nous attendons des autres à chaque fois que nous rejouons la scène.


Guérir de sa blessure d’abandon, c’est gagner en liberté, ne plus se contorsionner pour répondre aux attentes de l’autre et s’emprisonner dans un rôle asphyxiant.


Guérir sa blessure d’abandon, c’est devenir son propre parent et reprendre pleinement les rênes de sa vie, c’est laisser vivre en soi toutes les facettes de notre personnalité, c’est nous permettre de retrouver des relations harmonieuses et de nous élever vers plus de conscience sans rejouer inlassablement les mêmes situations.


C’est aussi prendre conscience que l’amour, c’est risquer de perdre l’autre mais d’y aller quand même, c’est accepter que finalement, nous ne contrôlons rien.


Guérir de sa blessure d’abandon, c’est prendre conscience que je ne suis jamais seul(e) puisqu’à chaque instant de ma vie, indéniablement, je m’accompagne.


Avec tout mon Amour


Sarah


#dependanceaffective

#blessuredabandon

#amourdesoi


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout