• Sarah Hamonoux

« Je »de miroir

Regarde là où tu te sens petit(e), ose te regarder et tu verras qu’il n’y a pas de fin à ta grandeur, tu ne peux voir où elle commence ni où elle se termine.


La comparaison avec un autre revient à comparer deux infinis dans l’illusion qu’il y a une fin à ton potentiel, à ta puissance..


Tu es né(e) divinité, veux-tu reconnaître ta grandeur ?


Tu es important(e), quand tu réussis, quand tu es heureux, alors je suis heureuse et je réussis parce qu’au fond tu es moi et je suis toi, l’illusion de la séparation nous limite dans le fait de ne pas se voir en l’autre.


L’autre n’est jamais qu’un miroir de notre puissance, de notre beauté.


Ose reconnaître en l’autre toute ton immensité..


Avec Amour


Sarah



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout