• Sarah Hamonoux

La désidentification à la douleur et la souffrance


La douleur se présente à nous principalement pour nous faire passer un message.


Avez-vous plutôt tendance à la questionner ou la mettre sous le tapis ?


Il n’est pas question ici de la mettre sous le tapis mais de lui donner la parole pour recevoir son message, sa sagesse.


Il n’est pas question non plus de s’identifier à la douleur, sinon elle devient progressivement une part de nous en prenant de plus en plus d’espace.


Si nous l’observons comme une messagère, entendons son message, alors elle ne s’attarde pas.


Qu’avons-nous compris en lien avec la douleur quand nous étions enfant ?


Est-ce un moyen enregistré pour recevoir de l’attention comme lorsque j’étais enfant ?


Est-ce un moyen pour qu’on me prenne en pitié ?


Est-ce un moyen de me sentir vivant ? Dans la douleur et la souffrance, nous connectons étroitement avec la puissance de vie.


Est-ce une moyen de me punir ou punir une personne de mon entourage ?


Cela nous demande de nous questionner avec une honnêteté qui dépasse notre ego.


Si nous souhaitons changer notre perception de la douleur, posons le regard de la conscience sans jugement sur notre relation avec elle.


Débranchons les câbles du circuit de la douleur devenus obsolètes et reconnectons-nous uniquement à son message.


Avec Amour


Sarah

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout