• Sarah Hamonoux

La fausse couche et la perte d’un enfant en psychogénéalogie

Les fausses couches et la perte d’un enfant.


Ces événements douloureux viennent mettre en relief un ou plusieurs deuils non pacifiés de nos lignées concernant la mort d’un ou plusieurs enfants.


On retrouve très souvent des similitudes par miroir dans chaque famille des deux membres du couple, ainsi, en se choisissant, leurs lignées respectives se guérissent.


Quand nous vivons la mort d’un enfant, c’est toute la tristesse des générations antérieures qui se réveille et se révèle par cet événement douloureux, il nous est alors demandé de faire les deuils de nos lignées pour en finir avec cette « malediction » (mal diction, ce qui est mal dit ou non dit).


La fausse couche peut également être un moyen inconscient pour le corps de survivre à l’accouchement si nous portons les mémoires de femmes de nos lignées qui sont mortes en couche. Cette mémoire peut également se matérialiser sous la forme d’infertilité provisoire pour préserver celle qui la porte tout en lui permettant de cheminer et de se poser les bonnes questions.


Dans certaines familles, on ne trouve que des filles, certaines familles ont perdu tous leurs garçons à la guerre, l’inconscient familial essaie de contourner la perte des enfants en donnant naissance uniquement à des filles.


Dans d’autres familles c’est l’inverse, tragique destin pour toutes les femmes de la lignée, mort en couche, abus, vie de grande tristesse, on ne fait alors que des garçons pour contourner les grandes pertes de l’existence.


Dans chaque famille où les non-dits sont présents, une personne avec une certaine sensibilité et une intuition développée entamera des recherches généalogiques pour prendre conscience de la puissance du transgénérationnel.


Cette personne va libérer ses mémoires pour pacifier son histoire tout en libérant ses ascendants et ses descendants.


Incantations de libération pour libérer ses lignées.


Ce sont des phrases à répéter quand la respiration est bien posée, pour vous détendre, allongez-vous, fermez les yeux, vous pouvez prendre une inspiration puis 3 secondes d’apnée, une expiration puis 3 secondes d’apnée et ainsi de suite une dizaine de fois.


Revenez à votre rythme respiratoire.


Puis répétez une trentaine de fois ou plus si nécessaire les phrases suivantes à haute voix avec l’intention qu’elles accèdent à vos corps dans toutes les dimensions en y mettant toute votre conscience.


« Je libère et pacifie les mémoires de fausses couches de mes lignées »


« Je libère et pacifie les mémoires d’enfants décédés de mes lignées »


« Je libère et pacifie les deuils d’enfants non pacifiés de mes lignées »


« Je libère et pacifie les mémoires de mort en couche de mes lignées »


Simplement avec l’intention, demandez que chaque enfant décédé retourne à sa juste place, les réintégrer à l’arbre généalogique, c’est leur rendre un bel hommage et redonner sa juste place à chacun, ceux qui ont vécu comme qui sont morts jeunes.


Lorsque vous vous libérez, vous libérez vos ascendants, vos descendants mais également une partie de la conscience collective.


Gratitude infinie pour le travail que vous faites, n’oubliez pas de vous remercier tendrement pour tout ce que vous allégez dans votre histoire.


Avec Amour


Sarah


#transgenerationnel

#psychogenealogie


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout