• Sarah Hamonoux

Nos défunts vivent en nous

Je viens d’avoir une conversation avec une amie dont la mère est en train de partir 🤍


J’ai envie de partager à ce sujet avec vous.


Lorsque nous sommes en train de perdre un parent, nous téléchargeons une part d’eux en nous, il y a des oscillations émotionnelles entre la souffrance de le perdre et la force que nous recevons de ce parent.


C’est ok de tout ressentir à la fois, il n’y a pas à culpabiliser, simplement à accueillir ce qui vient dans la douceur.


Pendant que nous recevons une partie de l’énergie de ce parent, l’arbre transgénérationel est en plein mouvement et chaque membre vivant ou décédé se positionne à une nouvelle place, c’est ainsi que de nouvelles connexions familiales sont créées ou rompues.


Lorsqu’on dit que nos proches vivent à travers nous, ce n’est pas une légende, nous recevons littéralement une part d’eux qui s’inscrit en nous.


Pendant ce temps, le parent qui termine son chemin sur Terre voyage entre les deux mondes, d’où leurs absences répétées et leur regard vague, ils sont préparés et accompagnés dans l’autre monde à quitter leur corps le plus sereinement possible.


Leurs allers-retours leur permettent de connecter à leurs proches déjà partis.


Il arrive souvent que les personnes en fin de vie appellent leurs parents décédés, ils sont des lanternes pour les guider lors du dernier voyage.


Avec Amour


Sarah


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout