• Sarah Hamonoux

Quand sexualité rime avec culpabilité


Pendant plusieurs siècles, on retrouve dans les principales religions un axe culpabilisant où la punition divine intervient comme une foudre destructrice lorsqu’on s’écarte de la morale.


Les prosélytes en usent et abusent pour convertir de nouveaux adeptes.


Le plus grand axe de culpabilité se positionne autour de la sexualité, de nombreux interdits et tabous autour de la sexualité ont généré une culpabilité à s’autoflageller, les représentants de l’Eglise catholique étant les premiers privés, longtemps le peuple a eu droit aux discours diabolisant le corps et ses nombreux plaisirs.


Les esprits martelés et formatés en sont venus à penser que moins ils prenaient de plaisir, plus ils attiraient la grâce divine.


Plus un tabou ou un interdit est lourd, plus il marque les générations à venir lorsqu’une « faute » est commise.


On retrouvera une grande culpabilité quand les mœurs n’épousent pas la morale mise en place par la famille.


Cela peut se traduire par :


- des rapports avant le mariage

- un enfant né d’une union illégitime

- un avortement

- une relation extra conjugale


La langue des oiseaux nous offre un tout autre regard sur la culpabilité où l’on peut entendre « cul pas habilité ».


Les plaisirs de la chair hors cadre sont la plus grande source de culpabilité.


Les personnes qui portent une lourde culpabilité sans se l’expliquer peuvent questionner l’histoire familiale et les secrets d’alcôve qu’elle peut contenir.


Lorsque la vérité est faite concernant les histoires de familles, ce sont et les ascendants et les descendants qui se libèrent.


Même si rétablir les justes faits peut semer momentanément la zizanie, vous gagnerez toujours au contact de la vérité, elle vous permettra d’expliquer et libérer certains fardeaux portés depuis votre naissance.


Avec Amour


Sarah


#culpabilite

#sexualite

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout